AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
connexioninscription
Elemental Skin



Chaos calls but all we really need is to just breathe ▬ Ft. Bane



    Partagez
    avatar
    Elemental Sin ▬ Feu
    Elemental Sin ▬ Feu
    Messages : 51
    Particules : 41

    Fiche personnage
    Crédit avatar: OC ▬ Boychaa
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Photographe pour une galerie d'art
    Chaos calls but all we really need is to just breathe.

    Avachi sur son canapé poussiéreux, il attendait. Mangeant des nouilles trop cuites, oubliées comme d’ordinaire sur le feu alors que la vie continuait ailleurs. Plus loin mais pas ici. Ici où le bordel de son petit appartement s’amassait toujours sans qu’il le remarque. Et alors il fallait ranger. Tout foutre dans un coin, ça suffirait. Personne ne ferait attention à tous ces cendriers remplis dispersés ça et là, ni aux quelques bouteilles de whisky à moitié vide qui traînaient sous la table basse. Alors tout ça resterait là jusqu’à ce qu’il se retrouve avec des meubles tachés de cendres ou une soif à étancher. Ce qui arriverait plus vite que prévu si Bane ne se décidait pas à arriver.
    Des cours de yoga. Qu’est-ce qu’il était con parfois… Pourtant il avait hâte de s’y mettre, de se poser et ne plus trop penser. Il ne regrettait pas de le lui avoir demandé. Tout seul, il finirait par exploser. Il lui fallait du calme et un peu de paix. Promis, aujourd’hui pas de bagarre. Du moins il allait essayer, et peut-être tiendrait-il toute la journée. Le problème était qu’il n’était pas certain que des cours de yoga aient un quelconque effet sur sa personnalité explosive. L’impulsivité, il connaissait, s’en nourrissait. Le calme, pas sûr qu’il se rappelle comment s’y prendre. Un défi pour le jeune homme apparemment. Et si ça ne marchait pas, tant pis. Il abandonnerait. Le feu ce n’était pas si mal quand on savait s’y prendre.

    Vêtu de son survêtement de sport et d’un T-shirt laissant voir les nombreux tatouages sur ses bras, il avait tout l’air d’un dealer attendant sa prochaine livraison, des bleus sur le corps, fumant et mangeant des nouilles sans aucun goût. Les cigarettes elles au moins étaient bonnes, il s’en contentera comme repas.
    À vrai dire il n’avait pas beaucoup dormi. Comme d’habitude finalement. Les insomnies le poursuivaient aussi certaines et déterminées qu’une meute de loups affamés. Déchiquetant et détruisant son sommeil à coup de dents. Désireux qu’il s’agite, bouge, s’active et fasse quelque chose de ses membres inactifs. Peut-être le yoga l’aiderait-il ? De ce qu’il connaissait, cela consistait juste à ne pas bouger. Juste respirer. Mais honnêtement, il n’y connaissait rien. Car si c’était si facile, ça ferait un bon moment qu’il ne bougerait plus.
    Si c’était facile, il n’attendrait pas sur ce canapé que quelqu’un vienne l’aider.

    avatar
    Imprégné
    Imprégné
    Messages : 31
    Particules : 59

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Orignal Character ▬ Sas Milledge
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Etudiant

    Chaos Calls But All We Really Need Is To Just Breathe

    Faut pas rater le bus !

    C’est la troisième fois que le réveil sonne. La troisième fois que Bane appuie sur Snooze. Enfin presque. Cette fois-ci, il regarde enfin l’heure. Il est 11h30 – Déjà ! – pensa le jeune homme. Il était rentré assez tard, vu que hier c’était vendredi, et n’avait pas eu le courage de se lever une demi-heure plus tôt. Mais maintenant, il le fallait. Il se frotte alors une dernière fois les yeux et saute hors de son lit. Il a assez perdu de temps comme ça. Il ramasse un caleçon, des chaussettes, un t-shirt et un short qui traînent dans son armoire et se dirige vers la salle de bain.

    Quelques secondes plus tard, il est dans la douche. Il fait même couler de l’eau froide pour terminer de se réveiller. Et ça marche. Il a maintenant les idées totalement claires. Il sait donc qu’il doit se dépêcher s’il ne veut pas être en retard. Plutôt, pas trop en retard. Une fois sorti de sa douche, il s’essuie et s’habille en quatrième vitesse. Il n’a jamais été aussi rapide de sa vie pour se préparer.

    Il se dirige ensuit vers la cuisine où il prend un bol, des céréales et du lait dans le frigo. Il est presque midi, mais tout ce qu’il veut ce sont des Kellogg’s. De toute façon, il n’a pas le temps de se faire des œufs et du bacon. Tout aussi vite qu’il a fait sa toilette, il englouti son déjeuner. Il tape le bol et la cuillère dans l’évier – Je les laverai en rentrant – se dit-il. Il est fin prêt à partir.

    J’y vais, à tantôt ! crie-t-il à l’attention de son père.

    Alors qu’il referme la porte d’entrée, il entend un vague grommèlement en provenance de son père. Il se met ensuite à courir. L’arrêt de bus n’est qu’à cinq minutes à pied mais le prochain bus, lui, est déjà dans trois minutes. Il ne doit pas le rater. Il ne peut pas. Il arrive enfin à son arrêt. Plus que trente secondes. Il est arrivé avant le bus. Puis ce dernier arrive. Bane monte dedans et n’a plus qu’à attendre. Il faut un peu plus de dix minutes au bus pour parcourir le trajet. La circulation est assez dense et le véhicule ne peut pas rouler très vite en ville.

    Finalement, le jeune homme arrive devant l’immeuble de Krim. Il a vingt-et-une minutes de retard et espère que son futur élève ne lui en voudra pas trop. Il sonne au parlophone.
    @feat Krim
    Awful
    avatar
    Elemental Sin ▬ Feu
    Elemental Sin ▬ Feu
    Messages : 51
    Particules : 41

    Fiche personnage
    Crédit avatar: OC ▬ Boychaa
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Photographe pour une galerie d'art
    Chaos calls but all we really need is to just breathe.

    Trop de retard, ça l’énervait. Aussi impatient qu’un enfant, il voulait jouer dès maintenant. Un jeu calme et reposant, un jeu qu’il ne connaissait même pas. Le bruit des pieds frappant le sol en s’enfuyant, celui des sirènes de polices cherchant sans cesse quelqu’un à poursuivre, des cris et des pleures. C’était la mélodie qu’il connaissait, résonnant entre les murs, murmurant entre les têtes. Du moins ça l’était, avant qu’il vienne s’installer ici, à Stonehaven. Maintenant la ville lui semblait bien trop paisible, calme et souriante. En total contraste avec les rues de son enfance, sales et incolores, illuminées par la drogue et ses tourments.  Vivre en Écosse c’était vivre dans un autre monde. Où on ne s’ennuyait jamais. Ou presque… Si son nouveau professeur de yoga n’arrivait pas bientôt, ça risquait d’arriver.

    Lasse de ne rien faire, le blond se leva pour rincer son assiette et jeter ses nouilles sans saveurs. Qui mangeait ce genre de chose en fin de matinée ? Le genre de personne à traîner trop tard dans les bars. À trop boire jusqu’à ne plus penser. À se battre jusqu’à franchir des limites trop vite oubliées. De toute façon il n’avait pas de quoi faire un petit-déjeuner correct. Alors des pâtes et des cigarettes, ça suffirait. Pour une fois qu’il ne complétait pas le tout avec une bière. Ou deux. Mais le blond n’était pas certain que le yoga se pratique saoul. Non, il en était sûr. Boire, il le ferait après. A moins que la magie du yoga ne le laisse définitivement sobre et sain… quelle horreur, il n’osait pas y penser. En fait, il était presque certain que l’alcool relaxait bien mieux des exercices de gymnastique insensés. Au moins il pourrait comparer et vanter les mérites de sa boisson favorite si rien ne marchait avant la fin de la journée.

    Seul et perdu à ruminer ses pensées sans queue ni tête, il faillit ne pas entendre l’interphone. C’était Bane. Ou encore une de ses relations d’un soir ayant oublié quelque chose chez lui. Vu le bordel du salon et de sa chambre, ça ne l’étonnerait pas. Et ce serait affreusement gênant. Par chance un coup d’œil par la fenêtre le rassura. C’était bien son futur prof de yoga. Aussi il se dépêcha de répondre, appuyant sur le bouton censé ouvrir la porte de l’immeuble.

    « Vingt minutes de retard, t’as intérêt à courir dans les escaliers ! »

    Lui donnant ensuite l’étage - le 3ème - et le numéro d’appartement, Krim raccrocha brusquement. Voilà, il commençait déjà à être trop impulsif. Il fallait qu’il se calme. Qu’il respire. Qu’il ne pense à rien. Ouvrant la porte d’entrée afin que le nouveau venu ne se trompe pas de porte, il sorti machinalement une cigarette de son paquet, chercha désespérément son briquet pour le trouver sous un coussin du canapé, et alluma le fruit de ses envies sans même s’inquiéter d’ouvrir la fenêtre. Comme d’habitude les cendriers suffiraient. Autrement, tâcher le sol ne le préoccupait guère, il n’aurait qu’à se battre avec le proprio.

    avatar
    Imprégné
    Imprégné
    Messages : 31
    Particules : 59

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Orignal Character ▬ Sas Milledge
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Etudiant

    Chaos Calls But All We Really Need Is To Just Breathe

    Ça pue ici, faudrait aérer !

    Il ne faut que quelques secondes pour qu’une voix sorte du parlophone. Bane sent directement que son élève est sur les nerfs. Il ne doit pas aimer attendre. Le jeune garçon comptait bien remédier à ça lors de cette séance et tout au long des suivantes. Il enregistre alors les informations sur l’appartement de Krim et s’engouffre dans le bâtiment. Troisième étage et le numéro de la porte. Comme l’a suggéré ce dernier, il se dépêche et monte les escaliers trois par trois. Il arrive donc essouffler à sa destination : le palier de Krim. Il remarque immédiatement une porte entrouverte. Cela doit être celle de chez son élève. Il frappe à la porte.

    Hello ! Je peux entrer ?

    Le jeune garçon n’attendit pas la réponse pour ouvrir plus grand la porte et rentrer dans l’habitation. Il n’a jamais vu ça. Il règne dans la pièce un désordre comme il n’en a jamais vu. Plusieurs cendriers trainaient, remplis de cendre froide. Des bouteilles de Wiskey et d’autres alcools étaient éparpillés dans la pièce tandis qu’un bordel sans nom avait été repoussé dans le coin d’une pièce. Le pire, c’était l’odeur. Ça sentait la cigarette. Pas celle qui refroidit sur le coin d’une table. Enfin pas que. Cela sentait surtout celle qu’on est en train de fumer. Bane tourna alors la tête et vit Krim. Il fumait juste avant la séance de yoga et le jeune professeur n’appréciait pas trop ça. Il fonça alors vers son aîné, prit la cigarette de ses mains, se dirigea vers la fenêtre la plus proche et l’ouvrit. Il lâcha la cigarette dehors.

    Ne fûmes pas avant un cours ! Et ça pue ici, faudrait un peu aérer…

    Bane aimait bien être dans des conditions optimales quand il méditait ou faisait du yoga. De l’air frais et du rangement. Bon pour ce dernier, il s’en accommodera pour cette fois mais cette puanteur, une odeur de tabac froid mélangé à l’alcool et à la transpiration. C’est insoutenable. Pour lui.
    Une fois que l’air est remplacé par celui provenant de l’extérieur, Bane se dit qu’ils pouvaient commencer. Il s’assied alors par terre, face à Krim.

    On peut commencer si tu veux.
    @feat Krim
    Awful