AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
connexioninscription
Elemental Skin



iphigénie “ tu me haïssais plus, je ne t'aimais pas moins ”



    Partagez
    avatar
    Elemental Sin ▬ Air
    Elemental Sin ▬ Air
    Messages : 7
    Particules : 43

    Fiche personnage
    Crédit avatar: oc: tae4021
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Artiste de rue
    céleste dubois
    tout me nuit et conspire à me nuire


    oc (tae4021)
    Mon nom complet est céleste dubois mais on m'appelle plus simplement iphigénie. Je suis née le 23.08.1996 et j'ai donc vingt-et-un ans. À l'origine, je viens de france et je vis à stonehaven. La ville m'a tendu les bras depuis quatre ans. Je connais la Quintessence.

    À Stonehaven, je suis artiste de rue. Je vis de foyer en foyer, chez qui m'acceptera.


    Composition :

    Terre

    1%

    Eau

    6%

    Air

    90%

    Feu

     3%


    Groupe souhaité : elemental sin


    a long, slender throat, ready to be bitten


    silhouette frêle, pierre précieuse trop souvent tombée —— mèches noirâtres aux reflets bleutés, coupées inégalement par ses propres mains trop maigres, incapable de se procurer une aide décente —— omoplates à l'allure incomplète, comme si des ailes cherchaient désespérément à fendre le derme dès lors que ses épaules s'agitent —— hétérochrome, le saphir et l'onyx épousant l'asymétrie de son visage —— la gorge trop souvent parsemée d'ecchymoses, traces de doigts rougies par la pression infligée à sa trachée nécrosée —— pigmentation laiteuse, ainsi qu'un vampire elle fuit le soleil et n'embrasse que la nuit —— lippes mordues à outrance, l'arrière-goût métallique collé à sa langue —— la pauvreté drapée en lambeaux sur ses épaules, souillonne à peine couverte par des robes qu'elle peine à laver —— malnutrition qui fait saillir ses clavicules, cage thoracique scandaleuse ; la peau tirée sur des os trop cassants, miroir d'une poupée mal réparée —— cicatrices le long de ses hanches, coups de ceinture dans son dos —— taille risible, le mètre soixante effleuré sur des talons maladroits.

    le nom d'amant peut-être offense son courage, mais il en a les yeux, s'il n'en a le langage


    on la croirait sortie d’un verset de la bible - ses lèvres ourlées sur un gospel souverain, murmures sucrés qui lèchent leurs oreilles en caresses chaudes et saturées de mystère. si tout le monde a entendu parler de la belle danseuse crépusculaire, personne ne peut clamer la connaître. iphigénie a de secret qu’elle disparaît dès lors que son adorable musicien a fait sonner la dernière note ; peu encline à se gorger des facéties d’après-spectacle, l’enfant a cette tendance irraisonnée de s’enfuir une fois les profits récoltés.

    à sa gorge nécrosée s’accrochent moultes traces rouges, à mi-chemin entre le baiser trop violent et les serres agressives - on la pense abusée, l’imagine vendue, bout de chair cédé en offrande à qui aurait la délicatesse de fourrer une poignée de billets dans ses poches trouées. rumeurs chuchotées contre l’hélix du plus curieux, de la prostitution à l’esclavage ; à leur merci céleste s’est vue affligée d’une persona dont elle n’a cure, se contentant de les gracier de ses mille et une histoires et de leur offrir les mouvements graciles pour lesquels ils auraient payé.

    au coucher du soleil apparaît-elle constamment, tout de lambeaux blancs vêtue. ses lèvres s’agitent sur des sonnets indiscrets, poésie chantée quand ses hanches brassent l’air et que ses omoplates geignent, avides de la complétion qu’on ne leur accordera jamais. iphigénie est de ces anges descendus sur Terre contre leur gré, condamnée à errer nus-pieds sur le sol aride ; à se noyer de temps à autres, emplissant ses poumons d’une quantité scandaleuse d’eau. rivière inondant sa trachée, pour que quelque héros l’arrache à sa salvation en une poignée de pressions excessives sur son fragile torse, au risque de faire voler en éclats ses sveltes côtes.

    bannie du ciel alors-même que chaque inspiration putréfie ses bronches, la pollution suintant sur son derme et soûle le moindre de ses pores - elle qui aimait la vie à en mourir ne désire plus qu’une fin propre, si tant est que les cieux se risquaient à lui offrir la moindre échappatoire. fatalité gravée au creux de ses os effritables, elle souffre de cette incapacité viscérale à exprimer la moindre douleur, le moindre plaisir. insensibilité borderline létale à ses désirs pléthoriques - tout est trop dans les confins secs de sa cage thoracique, sans que son myocarde ne réussisse à faire palpiter l’inapparente âme supposément enfouie en son sein.

    alors iphigénie se complaît dans des tourments silencieux, elle qui excelle sur tous les plans se voit déconfite face à la simplicité des émotions humaines, étrangère au bonheur ingénu des enfants, qui content leurs mésaventures avec une passion dont elle a toujours été exempte. son aorte s’est gorgée d’une frustration sans égale, l’impuissance en elle-même enrageant l’esprit perfectionniste de la séraphine déchue.

    iphigénie hait plus qu’elle n’aime, comble toutes les brèches de sa coque par l’efficacité tranchante d’un surplus de sarcasme agressif - s’exprime au travers d’énigmes dès qu’il s’agit de sa propre personne, esquivant chaque question à l’aide d’une ruse proche de la vilénie. elle ment comme elle respire, niant ce qui lui fait face et s’émancipant de toutes les faiblesses qu’on lui attribue.

    iphigénie ne se prostitue pas, les rumeurs sont infondées — elle vit, cependant, dans des conditions qui laissent à désirer — santé faible dû à une existence exempte de difficulté physique, sur sa peau fleurissent des hématomes au moindre impact mal calculé — respire difficilement, sans tomber dans l'asthme — douée dans tout ce qu'elle entreprend, pour la simple et bonne raison qu'elle prend le temps d'analyser avant d'exécuter — ne répond plus au nom de céleste depuis qu'elle est arrivée à stonehaven.

    t'étais la seule tarée à oser s'attarder dans les raz-de-marée d'un tremblement de terre


    & — i. genèse

    aux prémices de sa venue au monde, céleste était déjà adulé - enfant si attendu que son prénom ourlait les plus belles lèvres de l’aristocratie française, ainsi qu’un bébé-roi prêt à reprendre en main un pays laissé à l’abandon trop longtemps. dernier fils de la famille dubois, les conditions de sa naissance furent d’une complexité rendant sa survie miraculeuse ; arrivé un mois et demi trop tôt, dans une effusion de sang et à l’aide d’une césarienne hâtée, il conduisit sa mère aux portes d’un paradis qu’il aurait tôt fait d’admirer, sans qu’on le laisse s’y égarer.
    adoré avant son premier souffle, haï dès qu’il commit l’outrage de l’expirer.

    & — ii. apothéose

    à sa première erreur s’était succédée quantité de réussites - en quelques années céleste s’était prouvé enfant prodige, triomphant là où ses camarades échouaient. instantanément, son statut d’accident fut révoqué, et l’enfant élevé au rang d’héritier ; l’aînée de la famille n’étant qu’une jeune fille terriblement ordinaire, elle n’eut droit qu’aux encouragements d’un patriarche intraitable et, à son grand dam, l’âge ne joua jamais en sa faveur.
    cependant qu’elle nourrissait une jalousie passive-agressive envers la petite tête brune prête à lui voler son trône, céleste se ravissait de leur prospérité scandaleuse et se soûlait des compliments dont on l’inondait. l’adolescence à peine effleurée du bout du doigt, et le voilà qui se diaprait de la prestance prolifique d’un futur riche, convaincu qu’à sa portée s’étendait toute l’opulence du monde.

    & — iii. disgrâce

    des cataractes de pluie avaient noyé la somptuosité de son destin - à la lisière de son esprit s’agrippaient des doutes viscéraux, allant de son plaisir à vivre cette vie à son identité elle-même. ses tripes se contractaient dès qu’on s’adressait à lui, son regard dardant si régulièrement sur le garde-robe de sa soeur qu’il en venait à se questionner sur son appartenance. céleste se laissait emporter dans moultes tourments, typhons d’incertitudes l’exemptant de sa concentration indéfectible. et il ne lui fallut qu’une année pour confier ses afflictions à son père, abandonnant son règne dès que l’intéressé comprit que son héritier fantasmait sur des coquetteries délicates qui ne sauraient qu’apporter honte et désarroi à leur nom.
    à ces émois s’ajoutaient les difficultés de la quintessence, et au génie de céleste s’opposa bien vite son insensibilité, plus handicapante que jamais. le jour de ses seize ans, dans une tentative désespérée de s’asservir de ses multiples fardeaux, il entr’aperçut le même poecile qu’à sa naissance, à l’instant même où l’aînée dubois l’arracha à sa baignoire tutélaire, vidant ses poumons de toute l’eau qu’il avait passivement laissé s’infiltrer.

    & — iv. asthénie

    force fut de reconnaître à la famille que les deux garçons - ou, du moins, céleste et l’autre adorable garçon, de deux ans son cadet - présentaient des capacités aux antipodes. là où céleste résolvait le plus ardu des problèmes, son frère disposait d’une intuition à toute épreuve, et d’une sensibilité qui lui avait cent fois valu la reconnaissance de son prochain. tous les deux condamnés à subir l’instabilité significative de leurs éléments, il fallut deux ans à leur patriarche pour se résoudre à les envoyer à stonehaven sous les conseils d’une parente éloignée, mère de trois enfants sujets aux mêmes problèmes.

    & — v. apathie

    à céleste s’était succédée iphigénie et ses épaules drapées d’insouciance, ses sourires fugaces et borderline timides - iphigénie qui ne vivait que d’une poignée de billets balancés à sa portée, qui n’existait qu’au travers de racontars sur sa petite personne sans trop d’importance. iphigénie l’enfant unique, affranchie de toute famille ; iphigénie qui parfois, la nuit, se faufiler dans les bâtisses riches pour aller couvrir de baisers le visage d’un garçon, de deux ans son cadet.

    atama wa confused doki doki suru


    Derrière l'écran c'est chogiwarned et c'est mon 1er compte sur Elemental Skin. J'ai trouvé le forum en suivant mes potes hashtag cerbère et aurore lol. Je suis déjà amazed par la complexité du truc c'est tlmt complet jen ai creamed my pants ! Mais sinon, j'aime bien zelda et les nouilles instantanées. ps: jui une pute pr les mythes/tragedies grecques, a+
    avatar
    Oublié ▬ Terre et Feu
    Oublié ▬ Terre et Feu
    Messages : 177
    Particules : 80

    Fiche personnage
    Crédit avatar: sasaki haise ▬ tokyo ghoul:re
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Etudiant en ingénierie aérospatiale, nounou pour animaux
    Bienvenue Olala merci Cerby et Aurou de t'avoir ramenée omg ça va envoyer du lourd osekour ! Je suis déjà fan de son métier et son physique m'a brokoro Vite, la suite s'il te plait

    Edit: Je crois qu'on se connaît omg !


    frail succulent plant


    avatar
    Elemental Skin ▬ Eau
    Elemental Skin ▬ Eau
    Messages : 5
    Particules : 43

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Cakyso ▬ 13
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Recherche d'emploi
    je hurle
    déjà t'es une sin air donc ça peut que envoyer du lourd
    puis ton écriture ??
    et ton pseudo ???
    ce perso a l'air trop cool

    continue bien ta fiche, et encore bienvenue parmi nous ! ♥️
    avatar
    Elemental Skin ▬ Eau
    Elemental Skin ▬ Eau
    Messages : 70
    Particules : 49

    Fiche personnage
    Crédit avatar: jzvbeee
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Avocate
    Bienvenue parmi nous !

    Ton personnage a l'air très mystérieux, j'ai hâte d'en savoir plus. Et j'aime beaucoup ton pseudo, les noms compliqués ça me connaît \o



       
    avatar
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Messages : 379
    Particules : 133

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Qinni
    Energie:
    85/100  (85/100)
    Emploi: Bénévole à la ferme Dunnottar
    Encore bienvenue Iphi ♥️♥️ Bon courage pour la suite de ta fiche


    avatar
    Elemental Sin ▬ Air
    Elemental Sin ▬ Air
    Messages : 7
    Particules : 43

    Fiche personnage
    Crédit avatar: oc: tae4021
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Artiste de rue
    MERCI A VS TOUS OALAKkmljdfm je suis emo ma foi jespere que ca sera pas decevant lmao,,,,
    normalement jdevrais finir ajd si dieu continue detre ac moifljmldf

    faux edit vu que jai reposte lol: JAI FINI jai pas vu de topic ou signaler que la fiche etait terminee dc je le dis icikdfmlj kiss kiss fall in love
    avatar
    Appelé par l'Air
    Appelé par l'Air
    Messages : 8
    Particules : 40

    Fiche personnage
    Crédit avatar: kougami shinya {psycho pass}
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Tatoueur
    jtm
    avatar
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Messages : 379
    Particules : 133

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Qinni
    Energie:
    85/100  (85/100)
    Emploi: Bénévole à la ferme Dunnottar
    Félicitations !


    Félicitations et officiellement bienvenue à toi Iphigénie dans la grande aventure d'Elemental Skin !

    Comme je te l'ai dis j'adore ta fiche, tant niveau style que personnage udisbuidsbvqfe, trop d'originalité je meurs ♥️♥️

    Tu as été placé parmi les Elemental Sin de l'Air, tu as désormais accès à l'espace de rp, au flood et aux espaces personnels des membres. C'est là que tu pourras poster ton journal de rps et de liens, trouver des partenaires de jeu et des rps libres. Ta fiche de personnage est également remplie sur ton profil et te voilà paré(e) de 40 particules !

    N'oublie pas que ton groupe n'est pas figé et que tu peux évoluer au prix de quelques particules...

    Amuse-toi bien avec nous