AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
connexioninscription
Elemental Skin



Apporter un peu [...] ft. Luciole



    Partagez
    avatar
    Apporter un peu [...] ft. Luciole > le Mer 06 Juin 2018, 18:53
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Messages : 435
    Particules : 139

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Qinni
    Energie:
    85/100  (85/100)
    Emploi: Bénévole à la ferme Dunnottar
    Apporter un peu de lumière dans ta vie
    ft. Luciole, alias Nihal Blackhole
    10h56. Lune était sur le quai de la gare, les cheveux au vent alors que la pluie menaçait. Elle espérait que l'arrivée de Luciole ne soit pas marquée d'une averse. Elle n'était pas forcément très superstitieuse mais elle ne souhaitait simplement pas qu'il soit déçu. Déçu du temps, de la ville, de la ferme ou même d'elle. Lune stressait un peu, elle s'était déjà frottée à des personnalités complexes mais n'avait jamais réellement dû s'occuper de quelqu'un aussi formellement. Oui, elle avait trouvé cela très formel, de devoir accueillir ce jeune homme à la ferme suite au coup de fil qu'elle avait reçu, lors duquel elle avait dû assurer être en mesure de l'accueillir et de le diriger vers des professionnels. Nihal n'était pourtant pas si jeune mais elle comprenait bien en quoi l'affaire était délicate.

    Elle avait peur, oui. Lune se demandait si elle avait bien fait, si elle en était capable. Au fond d'elle, elle craignait d'essuyer l'échec, de n'être au final qu'une étape douloureuse de plus dans la vie de Luciole. Mais elle gardait foi en la Quintessence. Forcément, il serait apaisé à Stonehaven, proche de l'Ether. Malgré les difficultés qu'ils pourraient avoir à se comprendre, à s'entendre, à se respecter, Lune croyait dur comme fer que son séjour lui serait bénéfique. La partie la plus difficile résidait selon elle dans le fait qu'il soit, au final, plus âgé qu'elle. Et qu'elle devait veiller sur lui. En y réfléchissant bien, la plupart des personnes sur qui elle veillait étaient plus âgées, mais elle n'avait pas l'impression de devoir développer ce côté maternel qu'elle pensait devoir développer avec Luciole. Peut-être ? Peut-être pas ? Vivre tous les jours avec un garçon de son âge et possédant son histoire lui donnait l'impression d'avoir des choses à enseigner, à apporter. En plus de la tendresse, de l'amour, de la protection, de la force qui lui manquaient certainement. Un tout qui lui donnait cette impression que le rôle à jouer avait quelque part un côté maternel.

    Elle sautilla sur le quai de la gare, pour se déstresser. Il y avait plusieurs personnes sur qui elle pouvait compter pour l'aiguiller à la fois pour accueillir le jeune homme et pour lui faire découvrir la Quintessence, elle ne devait pas s'en faire. À chaque seconde elle savait qu'on veillait sur elle tandis qu'elle veillait sur les autres. Il ne fallait pas s'en faire.

    Dans un sifflement grave, le train apparu au loin. Elle s'éloigna des bords du quai pour pouvoir observer les vitres qui défileraient bientôt sous ses yeux. Elle réalisait alors qu'elle ne savait pas à quoi il ressemblait. Lune ne se faisait aucun préavis, elle s'inquiétait juste de savoir s'ils allaient se reconnaître. Au pire, si plusieurs personnes descendaient ici, elle attendrait qu'il n'en reste plus qu'un seul sur le quai.




    avatar
    Re: Apporter un peu [...] ft. Luciole > le Dim 15 Juil 2018, 14:00
    Oublié ▬ Terre, Air et Feu
    Oublié ▬ Terre, Air et Feu
    Messages : 15
    Particules : 46

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Robin Soloviev, fisheye placebo ▬ Yuumei
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: En recherche d'emploi

    Apporter un peu de lumière dans ta vie

    - Tu aurais dû couper tes cheveux, Nihal.
    - ... non... je veux pas.
    - Sois poli là-bas.
    - ... oui m'sieur.


    Il lui avait fallu rester assis sur sa banquette, avec son sac à dos dans les bras, pendant des heures. Absolument toutes ses affaires rentraient dans ce sac. Un pantalon et un t-shirt de rechange, deux caleçons et deux paires de chaussettes propres. Une lettre de son médecin et une pochette avec son dossier médical - qu'il était incapable de lire. Un bracelet avec son nom au cas où il se perdait. Une carte d'identité et un morceau déchiré du rapport de décès de sa mère, juste pour avoir une photo d'elle en souvenir. C'était tout. Pas d'argent, pas d'affaires, pas de choses vraiment à lui. Il ne s'était pas posé la question de savoir s'il avait oublié de prendre quelque chose. C'était, disons, l'avantage de la situation. La petite poche du sac, sur l'avant, était déchirée, et donc vide. Il tenait son billet de train dans les doigts sans oser le poser, et il attendait.

    L'espoir. Il avait presque oublié cette insidieuse sensation. L'attente. L'impatience. La terreur. Et s'il était mal accueilli, mal logé, maltraité ? Si l'on lui faisait faire des choses qu'il aimait pas ? S'il se faisait avoir ? Peut être qu'il était juste devenu fou et qu'on l'envoyait dans un asile, et qu'on lui avait caché. Plus le paysage défilait à la fenêtre et plus il avait envie de vomir. Son référant l'avait mis dans le taxi et lui avait fait apprendre par coeur l'endroit où il devait aller à la gare, le nom des stations où il devait aller... Et puis il avait même préparé Nihal comme si c'était un jour de fête. Ses jolis cheveux roux étaient tressés jusqu'au milieu de son dos et il portait un t-shirt et un jean pas froissés.

    Quand le speaker annonça finalement Stonehaven, il se leva et sortit par la porte la plus proche, et se retrouva sur les quais. Il se sentait perdu. Il n'avait connu que des murs froids et la ville étouffante. L'espace soudain qui s'offrait à lui, tout autour, lui sembla terrifiant. Oppressant. Il essaya de se souvenir des exercices de respirations que lui faisaient faire son psychologue, et il observa un mur devant lui pendant de longues minutes. La petite foule autour de lui tournait, vaquait à ses occupations, et il restait là, debout sur les quais, immobile, à essayer de toutes ses forces de ne pas prendre ses jambes à son cou. Ou de sauter sous le prochain train. Il serrait son sac à dos contre son torse, d'une main, et son billet de train de l'autre.

    Et puis bientôt ils furent deux. A se dévisager sur les quais. Il détourna bien vite le regard pour fixer ses pieds. Est-ce qu'il devait parler ? Demander de l'aide ? Il ne savait pas comment aller jusqu'à l'endroit où il allait vivre, mais son référant lui avait dit de ne pas s'inquiéter, que tout était arrangé. On allait sûrement venir le chercher, alors. Il s'inquiétait encore plus à cette idée. Un inconnu allait venir vers lui et lui parler. Qu'est-ce qu'il allait faire ? Il considéra un moment l'idée de faire demi-tour et de s'enfuir, mais un sifflement retentit et le train repartit.
    Trop tard, petite Luciole. Tu es coincé maintenant. Tu vis ici.

    avatar
    Re: Apporter un peu [...] ft. Luciole > le Mar 04 Sep 2018, 10:58
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Perfect Skin ▬ Sans ascendant
    Messages : 435
    Particules : 139

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Qinni
    Energie:
    85/100  (85/100)
    Emploi: Bénévole à la ferme Dunnottar
    Apporter un peu de lumière dans ta vie
    ft. Luciole, alias Nihal Blackhole
    Le train déversa sa nuée de voyageurs. Lune pesta : encore ces dizaines de touristes ! Qu'est-ce qu'on en avait à faire que la visite du château de Dunnottar soit une activité touristique très prisée sur la côte ? Stonehaven n'était belle que dans sa quiétude. Elle soupira, contournant les groupes de touristes à la recherche d'un individu isolé. Ce ne fut que lorsque le flot fut dissipé qu'elle l'aperçut, seul au milieu du quai. Il la regarda un instant avant de baisser les yeux. Elle sourit, elle était sûre que c'était lui. Sa chevelure rousse était sagement nouée dans son dos.

    Elle s'avança à grands pas vers lui, affichant son plus beau sourire et faisant preuve de la plus grande douceur dont elle était capable de s'armer.

    Utilisation d'une capacité
    Intitulé : Capacité d'insuffler la confiance, capacité d'insuffler le calme
    Durée : 2h
    Coût en énergie : 20pts

    Elle déploya tout ce qui était en son pouvoir pour le mettre à l'aise.

    - C'est bien toi, Nihal, n'est-ce pas ? Tu n'as pas beaucoup d'affaires... Mais ne t'inquiète pas, il y a tout ce qu'il faut à la ferme !

    Elle espérait que ses pouvoirs et que la Quintessence l'aideraient à se sentir chez lui. Lui souriant toujours, elle se mit à marcher en direction du sud, vers le domaine Dunnottar, quittant ainsi la gare.

    - Je vais te montrer la ferme. Bon, c'est un peu excentré par rapport à la ville mais tu connaîtra le chemin rapidement. De toute façon, il y a des amis à moi sur toute la route, ils pourront t'aider si jamais, quand tu devras aller en ville. Et on pourra te prêter un vélo !

    Elle espérait que la nouvelle le réjouisse, mais ne savait même pas s'il avait déjà roulé à vélo. Elle se dit que, peut-être, elle devait le laisser s'acclimater et y aller plus doucement. Lune marcha donc lentement et en silence, s'arrêtant juste quelques fois pour lui désigner un chemin ou un bâtiment de la ville.

    - Vers là-bas c'est le centre, on pourra y acheter des vêtements si tu veux. Plus loin, il y a le port et les plages, c'est très joli, tu verras.

    Son sourire ne faiblissait jamais. Ils atteignirent rapidement la bordure de la ville et un paysage majoritairement campagnard se dévoila face à eux, bordé d'un côté par la forêt et de l'autre par la mer qu'on apercevait au loin, en contrebas des falaises. De modestes bâtiments traditionnels parsemaient l'étendue jaunie par le soleil.

    - On y sera dans quelques minutes ! Tu as besoin que je porte ton sac, Nihal ?




    J'suis désolée pour le retard mon chat, j'adore Nihal, j'espère que tu ne m'en veux pas ♥️


    avatar
    Re: Apporter un peu [...] ft. Luciole > le Lun 01 Oct 2018, 10:56
    Oublié ▬ Terre, Air et Feu
    Oublié ▬ Terre, Air et Feu
    Messages : 15
    Particules : 46

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Robin Soloviev, fisheye placebo ▬ Yuumei
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: En recherche d'emploi

    Apporter un peu de lumière dans ta vie

    Elle s'approchait. Elle s'approchait de lui d'un pas rapide. Elle venait le voir, lui. Il pinça les lèvres en essayant de ne pas s'évanouir. Courage, courage ! Tout allait bien se passer. Il avait voulu venir ici, pas vrai ? C'était son choix. Petit à petit, il se sentit mieux. Plus serein. Restons positif, se dit-il, il n'y a aucune raison que cela se passe mal.

    - C'est bien toi, Nihal, n'est-ce pas ? Tu n'as pas beaucoup d'affaires... Mais ne t'inquiète pas, il y a tout ce qu'il faut à la ferme !
    - Oui d...

    Il n'eut pas le temps de s'excuser de n'avoir pas plus d'affaires que ça. Elle était très... vivante. Elle commença à marcher tout en parlant, et il la suivit en silence, s'accrochant à ses affaires comme à une bouée au milieu de l'océan.

    - Je vais te montrer la ferme. Bon, c'est un peu excentré par rapport à la ville mais tu connaîtra le chemin rapidement. De toute façon, il y a des amis à moi sur toute la route, ils pourront t'aider si jamais, quand tu devras aller en ville. Et on pourra te prêter un vélo ! Vers là-bas c'est le centre, on pourra y acheter des vêtements si tu veux. Plus loin, il y a le port et les plages, c'est très joli, tu verras.

    Il hocha la tête. Quelque part, il avait hate de voir tout ça. La plage. Cela lui donnait soudainement envie. Elle lui indiquait chaque batiment, et il répétait scrupuleusement chaque information dans son esprit, bougeant les lèvres sans laisser échapper un son. Il avait l'habitude de marcher, tout de même. Cela ne le dérangeait pas. Il n'avait jamais fait de vélo, mais avait pédalé quelque fois sur un vélo d'appartement, et trouvait ça relativement amusant. Une bouffée d'air frais. Il se laissa aller à un demi-sourire. Tout allait bien se passer. Bientôt, ils quittèrent la ville trop étouffante pour lui, et se retrouvèrent au milieu de la campagne. Il suivait son rythme, et observait tout autour de lui avec une pointe d'émerveillement. Cela le confortait : il avait prit la bonne décision. Toute sa vie allait changer désormais, pour le meilleur !

    - On y sera dans quelques minutes ! Tu as besoin que je porte ton sac, Nihal ?
    - Non, non... c'est bon. Je... enfin, il n'y a pas grand chose dedans.

    Tout était nouveau. Frais. Un changement bienvenu, malgré l'angoisse qui l'avait taraudé toute la semaine. Il se sentait... bien. Un bon état d'esprit. Ils appercevaient parfois un bâtiment, et à chaque fois, il se demandait : était-ce là qu'il allait vivre maintenant ? A chaque fois qu'ils en dépassaient un sans s'y diriger, il observait les alentours. Non, pas ici. Peut-être là-bas. Il se demandait s'il allait avoir une chambre pour lui tout seul, à quoi elle allait ressembler, s'il allait avoir beaucoup de choses à faire, si les gens ici étaient gentils. Il avait encore du mal à réaliser qu'il était enfin là.

    - Ah... dit-il finalement après de longues minutes de silence, mon référant veut que... qu'on l'appelle. Quand je serais arrivé. Il a dit que... enfin, qu'il voulait être sûr que je sois bien là. Quelque chose comme ça. Désolé...

    Pourquoi tu t'excuses, idiote petite Luciole ? Il ne savait pas. Il ne voulait pas savoir. Pour aujourd'hui, il chasserait toutes ces pensées négatives. Pour une raison obscure... cela lui semblait si facile, si simple. Ce n'était probablement que l'adrénaline, se disait-il. Juste son esprit qui s'armait de courage. Cela ne durerait pas.

    Contenu sponsorisé