AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
connexioninscription
Elemental Skin



odeur de crépuscule // Iphigénie



    Partagez
    avatar
    odeur de crépuscule // Iphigénie > le Mer 20 Juin 2018, 23:04
    Oublié ▬ Eau et Air
    Oublié ▬ Eau et Air
    Messages : 8
    Particules : 55

    Fiche personnage
    Crédit avatar: jack de cyphers online
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Strip-teaser
    odeur de crépuscule

    Odeur délicieuse lentement se dissippant telle une invitation dans les airs chargés de printemps. Savoureuse ode à la vie parsemée des délicats parfums de la viande crépitant au-dessus des charbons ardents. Chaleur venant se mêler à la quiétude du soir proche de sa finalité, tu te sens apaisé et bienheureux, parmi les arbres du parc, vagabond jamais stationnaire mais qui avait établi son chez-soi comme ceux qui avaient disposés leurs caravanes ici eux aussi. Tes yeux suivent la fine fumée qui s'échappe du grill antique que tu avais déniché dans une décharge, alors que tu retournes agilement la viande arrosée d'un peu de bière pour la saveur. Quelques saucisses finissent par rejoindre le tout, alors que tu termines enfin la symétrie arbitraire pour tout rentrer sur la même grille.
    Un chat vagabond vient gentiment se frotter à ta jambe, son poil hirsute et ses côtes apparentes ne laissant aucun doute quant au prix à payer de sa présence ici. Tes doigts déchirent délicatement un morceau de viande cuit pour le lui offrir au creux de la paume. Le félin ne se fit pas attendre et une fois le met disparu, il s'assit dans l'herbe non loin, espérant certainement une autre offrande.
    Ta tête se secoue d'amusement alors que tu te redresses, apercevant une silhouette familière venant dans ta direction. La seconde portion serait donc ce soir pour quelqu'un de plus familier qu'un sans abri anonyme.
    Ta main se relève en un signe d'accueil alors que tu déploies une seconde chaise de pêcheur auprès de la table de fortune, moitié d'une planche de surf montée sur pieds de briques. Tes lippes affichent un sourire délicat alors que Iphigénie est là, alors que sa silhouette se détache sur l'herbe projetée par sa frêle ombre.
    Qu'est-ce qui t'emmène ici ?
    Il n'y avait pas toujours de raisons. Il y avait le hasard des rencontres, les destins qui prenaient les mêmes chemins et se heurtaient en cours de route. Peut-être était-ce un de ces soirs. Peut-être était-ce un crépuscule de pieds qui avancent sans savoir où se diriger, de pas vagabonds qui mènent là où on ne pensait pas se retrouver.
    Peut-être était-ce intentionnel.
    Mais était-ce l'important ?

    N'ai crainte face au royaume lunaire.