AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
connexioninscription
Elemental Skin



Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter.



    Partagez
    avatar
    Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Mer 20 Juin 2018, 23:17
    Oublié ▬ Terre et Air
    Oublié ▬ Terre et Air
    Messages : 25
    Particules : 65

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Diva ♡
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Mannequin et webmaster
    ♛ Nous aurons d'autres soirs.

    Peut-être pas.

    ▼▲▼

    C'était un club proche du port de la ville, un club pourtant bien caché, à l'abri des regards indiscrets, que seuls les connaisseurs parvenaient à trouver. Assis sur l'un des canapés, Fleur se demandait alors chaque seconde ce qu'il faisait dans cet endroit, entouré d'hommes et de femmes aux intentions bien plus louches que ce dernier. Il se sentait de trop, ici, et pourtant, être là devenait une nécessité. Il voulait juste les voir danser.

    Et il fut servi. Un verre de blanc entre les mains, le jeune garçon admirait le spectacle, oubliant les regards étranges de ceux qui l'entourait. Il regardait tous ces corps se dénuder, au rythme de la musique, il les admirait onduler, éveillant les passions les plus enfouies des êtres humains, mais surtout, il admirait le plus étrange de tous, avec ses cheveux décolorés, et ses yeux. Il lui semblait que plus d'une fois, leurs regards s'étaient croisés, mais il ne s'agissait peut-être que de son imagination romanesque, pourtant, son cœur, ou peut-être son esprit, peu importe, mais quelque chose en lui ne pouvait s'empêcher de frémir à chaque fois qu'il le voyait. Peut-être avait-il eu un coup de cœur, et peut-être aussi que l'alcool qu'il avait bu n'arrangeait pas les choses.

    La musique lente et douce s'arrêtait enfin, laissant place à un autre air bien plus énergique. Le spectacle était loin d'être fini, et pourtant, Sven voulait partir. Il regardait une nouvelle fois cet être mystique, et cette fois-ci, il en était certain, ce dernier l'avait bien vu, alors, simplement par son regard, il semblait lui supplier de le suivre.

    Pourquoi ?

    Il avait cette étrange envie d'effleurer sa peau, d'entendre sa voix. Sans qu'il puisse comprendre pourquoi, une curieuse connexion s'était formée entre eux. Mais, finalement, ce n'était peut-être que son imagination.

    Lentement, il sortait quelques billets de son porte-monnaie en cuir rose, s'éventant avec ces derniers, lançant un dernier regard au garçon, avant de quitter la pièce, il ne pouvait pas être plus clair, et plus subtil en même temps. Il marchait, laissant de temps à autres son œil regarder par-derrière. Enfin sorti des ruelles mal éclairées, il faisait face au port, il faisait face à la mer, et il s'arrêtait, se retournait, et le regardait.

    "Tu danseras pour moi, rien que pour moi, ce soir ?"
    CODAGE PAR AMATIS



    I bloom just for you
    Come on, baby, play me like a love song Every time it comes on I get this sweet desire, Yeah I bloom, I bloom just for you (c)flotsam.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Jeu 21 Juin 2018, 12:51
    Oublié ▬ Eau et Air
    Oublié ▬ Eau et Air
    Messages : 8
    Particules : 55

    Fiche personnage
    Crédit avatar: jack de cyphers online
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Strip-teaser
    nous aurons d'autres soirs

    Bassin en mouvement, effleurements des regards attirés, tu danses Jupiter, ton âme et ta chair en harmonie, alors que les lumières soulignent ta peau satinée, alors que les barrières de tissus s'échouent, te laissant porteur d'un seul dernier élément. Jamais enlevé sur scène, il rend fou ceux qui n'attendent que ça, la disparition de ce dernier rempart, la chute de cette dernière muraille cuirassée qui ne fait que rendre la contemplation plus aguichante.
    Les billets coincés entre ta peau et le tissus frottent contre ton épiderme, rappel constant que c'est un travail, ton travail, que tu es ici pour le plaisir d'autrui. Mais pourquoi ne pourrais-tu pas éprouver de l'euphorie en te laissant ainsi déchaîner ?
    Tes yeux attrapent l'éclat d'une montre, l'heure de quitter les lieux est bientôt arrivée, mais tu sens l'insatisfaction te saisir. Ce soir, tu as envie de suivre quelqu'un, de goûter aux nouvelles saveurs d'un être que tu n'aurais pas encore découvert. Tu as envie de suivre les yeux bleus océan qui ne t'ont pas quittés de la soirée.
    De plus, leur propriétaire semblait bien intéressé à son tour.
    Tu laissas ta place à d'autres dont l'heure commençait maintenant. Le spectacle allait être encore plus dénudé et tu n'en faisais plus partie. Le patron te fit signe et t'offrit ta paye du soir, ravi que tu aies ramené de nouveaux clients. Apparemment, il se faisait du profit grâce à toi, Jupiter.
    La pulpe s'entrave de ses habits mondains alors que les pieds s'engagent à la suite du beau blond aillant disparu à l'entrée. Tes yeux le retrouvèrent vite malgré l'obscurité des allées désertées et tu le suivis jusqu'au port où la mer s'étendait tel un lac majestueux.
    Les vagues s'écrasant sur le rivage écrasèrent presque sa voix lorsqu'il t'interrogea, mais tu ne ratais jamais une seule bribe de ce que l'on te disait. Tes pas s'avancent pour venir à ses côtés, les yeux rivés sur la lune éclairé, avant de finalement laisser un sourire échapper.
    Si tu me convaincs, oui.
    Malice se dessinant sur tes lèvres, tu laisses échapper un rire, tes yeux rivés dans les siens, un air de défi circulant dans tes pupilles assombries. Ce soir tu as envie de jouer, de goûter à la vie, d'arriver à défaire les mystères qui se cachent aux creux des désirs humains.

    Rien n'équivaut la candeur de l'aventure.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Ven 22 Juin 2018, 23:30
    Oublié ▬ Terre et Air
    Oublié ▬ Terre et Air
    Messages : 25
    Particules : 65

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Diva ♡
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Mannequin et webmaster
    ♛ Nous aurons d'autres soirs.

    Peut-être pas.

    ▼▲▼

    Il avait cette malice dans le sourire, et ce mystère dans ses yeux, et Fleur ne pouvait s'empêcher de le trouver beau. Beau, car il n'était pas comme les autres. Beau, car, autour de tout ce monde, il était le seul qui semblait se démarquer, sans avoir besoin de faire exprès. Le blond plongeait ses grandes prunelles bleues dans celles du danseur, et, pendant quelques secondes, quelques intenses secondes, le temps semblait s'être arrêté.

    Le petit cœur fragile de la fleur s'emballait, il ne s'agissait pourtant que de simples regards, que de simples mots, mais elle était bien trop émotive pour tout cela. Regrettait-elle, alors, d'avoir poussé l'autre à la suivre ? Pas une seul seconde. Mais la fleur perdait bien trop vite ses moyens, et, intérieurement, elle suffoquait, manquait d'air, voulait presque exploser.

    Un léger sourire s'étirait sur ses lippes alors qu'il maintenait son regard dans celui de l'inconnu. Il ne bougeait pas, il écoutait seulement le bruit des vagues se fracassasser et recommencer. Il respirait seulement l'air salé qui était transporté jusqu'à ses narines. Enfin, il brisait ce court silence, et le temps continuait d'avancer.

    "Je l'ai déjà fait."

    Il riait exactement de la même manière que l'autre. Il l'avait déjà fait, sinon, on ne l'aurait pas suivi jusqu'ici, non ? Enfin, son visage se tournait vers l'immense lune qui les surplombait. Qu'elle était belle, qu'elle était grande. Inévitablement, cette dernière rendait ce moment un peu plus magique qu'il n'aurait dû être.

    Son corps se rapprochait un peu plus de l'autre, et ses doigts frêles vinrent effleurer sa main. Il sursautait, son cœur ratait un battement. Ce simple contact lui faisait l'effet d'une bombe. Une bombe bien plus qu'agréable. L'une de ses phalanges s'enroulait à celle du garçon, et il l'entraînait un peu plus loin sur le port, vers un ponton, entouré de petits bateaux aux noms plus farfelus les uns que les autres. D'ici, la lune était encore plus visible, on entendait mieux la mer, on respirait d'avantage l'air salé, la magie était plus grande.

    Rien ne servait de se précipiter.

    Fredonnant l'air d'une chanson, il le regardait de nouveau, en souriant. Il se croyait dans un étrange roman, tout semblait trop parfait, et peut-être aussi un peu irréel, la magie ne cessait pas de grandir.

    "Take on me
    Take me on
    I'll be gone
    In a day or two."


    Une nouvelle fois, il riait, il se sentait un petit peu bête, et pourtant, il ne calculait rien, tout lui venait naturellement. Pourquoi réfléchir ? Il ne voulait pas. Ce n'était ni le temps, ni le moment. Ce moment. Il était beaucoup trop précieux pour qu'il y réfléchisse.

    "Ca aurait été bien trop cliché, de partir à l'hôtel, je ne suis pas ce genre de personne."

    Une nouvelle fois, ses doigts vinrent caresser la main de l'homme, avant de s'entremêler aux siens, tendrement, lentement, sans réfléchir, sans rien calculer, juste en se laissant aller.
    CODAGE PAR AMATIS

    Take on me


    I bloom just for you
    Come on, baby, play me like a love song Every time it comes on I get this sweet desire, Yeah I bloom, I bloom just for you (c)flotsam.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Dim 24 Juin 2018, 16:49
    Oublié ▬ Eau et Air
    Oublié ▬ Eau et Air
    Messages : 8
    Particules : 55

    Fiche personnage
    Crédit avatar: jack de cyphers online
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Strip-teaser
    nous aurons d'autres soirs

    Regards marqués, contemplation des pupilles de l'autre comme si elles pouvaient contenir les mystères de l'univers. Tes lèvres dessinent un léger sourire, esquisse à peine d'une bonté, une étincelle d'émotion. Mais tu ne le connais pas, il ne te connait pas, et d'une façon ou d'une autre, vous ne vous reverrez guère.
    Alors ton sourire s'efface et tes yeux se retournent face aux étoiles qui, elles, ne t'abandonneront jamais.
    Immobiles. Éternelles. Indifférentes.
    Ses paroles te font fermer les yeux quelques instants. Il a raison, il t'a convaincu, son regard t'a appelé, attiré, comme la lumière attire un être qui en est dépourvu. Comme s'il était fait de feu et de sel, les flammes bleues s'élevant dans ses étranges iris vers lesquels tu ne pus t'empêcher de revenir.
    Paumes qui s'effleurent comme l'eau venant caresser le sable, il semble apprécier ce contact, et tu étreins ses doigts plus forts, tu enlaces vos phalanges, romantisme candide qui ne te fait pas autant d'effet qu'il aurait dû. Vos pas vous mènent vers le ponton, là où l'eau est plus présente, où sa main glaciale s'empare de ta gorge comme une corde suicidaire. Toujours cette même sensation face à la profondeur des abîmes aquatiques, peur et solitude, intérêt et curiosité, tout cela mêlé et indénouable, comme si la connexion se rompait et se recréait constamment, comme si les vagues te susurraient des menaces si tu ne cédais pas à leur puissance dévastatrice.
    Mais la mer est belle et le soir l'est encore plus, alors rien ne saura te faire chuter de ton état euphorique face à l'inconnu.
    La mélodie qu'il entame ne t'est pas inconnue, et les paroles choisies te font sourire alors qu'il se recule et qu'il s'avance, alors que ses doigts délicats s'enlisent dans les tiens, alors que ses paroles semblent un échappatoire face à ce qu'il ne connaît pas, face à ce qui le met dans une situation délicate, grisante et extatique.
    You're shying away. I'll be coming for you anyway.
    Chantonné tout bas, tu laisses voir tes dents dans un large sourire alors que tu te penches à son cou, abandonnant un baiser sous son oreille. L'odeur de sa peau est légère, délicate, comme une brise printanière.
    Je ne connais pas les clichés, et je suis là pour danser pas pour te juger.
    Ton bassin heurte légèrement le sien alors que tu te mets à te mouvoir, avant de te reculer et laisser un rire léger t'échapper, tes mains déboutonnant lentement le haut de ta chemise.
    À moins que tu aies changé d'avis ?

    Rien n'équivaut la candeur de l'aventure.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Dim 01 Juil 2018, 19:14
    Oublié ▬ Terre et Air
    Oublié ▬ Terre et Air
    Messages : 25
    Particules : 65

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Diva ♡
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Mannequin et webmaster
    ♛ Nous aurons d'autres soirs.

    Peut-être pas.

    ▼▲▼

    Fleur avait poussé la chansonnette, et il ne s'attendait pas à ce que l'autre la continue. Sans qu'il ne puisse se contrôler, ses joues se tintèrent de roses, mais ça, dans le noir, personne ne pouvait le voir, et ça le rassurait un peu. Mais le garçon s'approchait trop vite de son cou, et ses lèvres, qui chatouillèrent son oreille, le firent frissonner. Et tout son petit cœur s'emballait, et sa respiration se faisait de plus en plus rapide, oui, ce garçon lui faisait beaucoup trop d'effets.
    Et, comme pour lui asséner le coup fatal, son corps se heurtait à celui de la fleur, et cette dernière sursautait encore. Il était si ridicule. Le nouveau spectacle était sur le point de commencer, et Sven ne voulait pas avoir l'air d'hésiter, mais à ce moment précis, dans la nuit, sous cette immense lune, le garçon était totalement perdu. Il vit l'autre commencer à se dénuder, tout doucement, et, délicatement, il portait sa main à son torse, ce torse qu'il avait regardé toute la soirée onduler autour d'une barre, et il levait ses yeux pour les plonger dans ceux de l'autre, cette fois-ci, il n'y avait plus personne autour d'eux, même le ponton était, à cette heure-ci, totalement désert, et on entendait que les quelques basses provenant des boîtes de nuit au loin. Le monde ne vivait pas vraiment dehors, la nuit, et ces deux individus étaient, à cet instant, seuls au monde. C'était passionnant, et à la fois angoissant.

    "J'ai passé toute une soirée à te désirer, je ne changerais pas d'avis."

    Et, finalement, comme s'il avait repris un peu de courage, Sven se collait un peu plus à lui, et sa main effleurait l'une de ses épaules pour faire tomber le reste de sa chemise. Un regard nouveau illuminait son visage, pourtant, ses joues avaient gardé cette légère couleur, et son cœur n'avait toujours pas réussi à reprendre un rythme normal, pourtant, cette situation, il avait rapidement appris à l'aimer.

    Et il avait soudainement envie de s'amuser un peu plus, et il avait envie d'effleurer encore sa peau, de le toucher, pour s'assurer que tout ceci n'était pas qu'un rêve, qu'il ne s'était pas laissé avoir par la magie de l'instant.
    Alors, lui aussi commençait à défaire sa chemise, lentement, délicatement, et son regard ne quittait toujours pas le sien.

    "Mais j'aimerais bien danser avec toi. Montre-moi, guide-moi."

    À nouveau, ses doigts s'entremêlèrent aux siens, et son visage s'approchait de son cou pour venir y déposer un léger baiser, comme l'autre l'avait fait un peu plus tôt.
    Finalement, était-ce une si bonne idée ?
    CODAGE PAR AMATIS

    Take on me


    I bloom just for you
    Come on, baby, play me like a love song Every time it comes on I get this sweet desire, Yeah I bloom, I bloom just for you (c)flotsam.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Ven 06 Juil 2018, 00:39
    Oublié ▬ Eau et Air
    Oublié ▬ Eau et Air
    Messages : 8
    Particules : 55

    Fiche personnage
    Crédit avatar: jack de cyphers online
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Strip-teaser
    nous aurons d'autres soirs

    Joues sanguines ornant la peau pâle, tu mords tes lèvres dans un désir de toucher la chair, de l'effleurer. Tes sens s’exacerbent, les nerfs se mettent à vif, alors que la main inconnue se balade sur l'épiderme mis à nu, que l'enveloppe tissulaire inutile désormais tombe au sol, lasse de recouvrir ces épaules qui ne font que la délaisser.
    Paroles qui résonnent, qui enivrent, qui réveillent le feu, qui réchauffent les veines, qui t'emplissent de chaleur incontrôlable et dévorante qui lentement s'empare de toi.
    Tes yeux suivent ses doigts qui se retirent, allant se loger contre les boutons de son propre vêtement, les enlevant un à un pour découvrir la peau laiteuse. Tu viens l'aider dénuder son torse délicat, ton regard glissant sur sa peau douce au même rythme que tes mains baladeuses. Un soupir t'échappe alors que ses lèvres se déposent dans ton cou, alors que sa voix devient plus suave tandis qu'il te demande de le guider.
    Fais moi confiance.
    Demande que tu sais difficile car tu n'es qu'un étranger au final, mais tes paumes se glissent dans les poches de son pantalon dont le contenu s'éparpille sur les planches de bois du ponton. Mais tu n'as guère fini, et tes caresses remontent le long de ses bras puis redescendent, ses poignets sont saisis et relevés alors que tu lui fais une pirouette sur lui-même, début d'une danse dont seule la lune est spectatrice. Il n'y a aucune musique si ce n'est le bruit des vagues et des toiles étendues des bateaux, et un sourire te vient alors qu'une idée germe, une étincelle de folie intarissable, un éclat d'imprudence qui te saisit parfois.
    Tes mains viennent se loger contre son postérieur alors que tu l'attires à toi, que tu valses collé contre lui jusqu'au bord de la promenade, et que sans crainte ni peur tu fermes les yeux et te laisse chuter en arrière, vos deux chairs entremêlées venant se joindre aux flots embellis de l'argenté reflet lunaire. L'eau emplit tes oreilles puis tes narines, mais elle n'est pas assez profonde pour que tu puisses y couler, et c'est en riant que tu te redresses, ta main dans la sienne, alors que la mer t'arrive au nombril. Pluie de gouttelettes alors que tu secoues ta crinière brusquement, tes yeux cherchant les siens, réalisant soudainement l'impulsivité de ce que tu viens de faire.
    T'ai-je vexé ?
    Voix prudente qui t'échappe, murmure à peine dans le vent qui souffle d'autres promesses.

    Rien n'équivaut la candeur de l'aventure.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Lun 16 Juil 2018, 18:19
    Oublié ▬ Terre et Air
    Oublié ▬ Terre et Air
    Messages : 25
    Particules : 65

    Fiche personnage
    Crédit avatar: Diva ♡
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Mannequin et webmaster
    ♛ Nous aurons d'autres soirs.

    Peut-être pas.

    ▼▲▼

    Et la Fleur se laissait aller aux étranges caresses du danseur, elle le laissait le guider, elle le laissait toucher sa peau. Et la Fleur frémissait, et tout son corps brûlait, et leurs corps se collaient un peu plus, alors que l'autre l'emmenait danser vers un endroit qui lui semblait être le paradis. Et Sven fermait les yeux, se laissant porter par cette magie, et soudain, il sentait son corps tomber, alors, par crainte, il ouvrait à nouveau ses yeux, s'agrippait un peu plus au corps du garçon, et venait cacher son visage dans son cou. L'eau venait s'engouffrer entre leur corps, et quelques frissons étonnement agréable venaient parcourir les veines du garçon. Rapidement, les deux êtres se relevaient, leurs mains s'entremêlaient, et un soupçon de crainte semblait envahir l'inconnu qui cherchait à se rassurer. Il y eut un moment de silence, un moment ou Sven cherchait à encrer son regard dans le sien.

    Puis un rire.

    Un rire qui retentissait au loin, un rire sincère, qu'il ne parvenait pas à calmer. Il serrait cette main un peu plus fort, et son corps venait à nouveau se rapprocher à celui du danseur. Sa main libre venait caresser avec tendresse sa joue, alors qu'il parvenait petit à petit à se maîtriser. À la fin, on n'entendait plus que quelques petits soupirs amusés, et le bruit léger des vagues.

    "Non, pas du tout, j'ai bien aimé."

    Il avait vraiment bien aimé. Alors, lui aussi, voulait devenir un peu plus fou. Ses phalanges allaient et venaient de part et d'autre du corps du garçon, tandis ce que ses lippes vinrent rencontrer ses semblables dans un baiser peut-être un peu trop timide, alors que ses caresses, elles, se faisaient de plus en plus entreprenantes. Dans un sourire, il se retirait, pour à nouveau le regarder.

    "T'ai-je vexé ? Car je compte recommencer."

    Il voulait attendre un peu, laisser la chaleur faire son travail, mais il était décidément bien trop impatient, à toujours tout vouloir tout de suite, immédiatement, alors, il revenait à la charge, il revenait embrasser ces lèvres, sans même lui demander sa permission, égoïste, il ne pensait qu'à lui, mais ce n'était pas sa faute, ou peut-être que oui.
    Il en avait tellement envie.

    Et ce baiser était bien plus langoureux que le premier. Instinctivement, le blond voulait juste jouer, et se laissait encore aller, sans penser, il avait simplement ce qu'il désirait, ça lui suffisait.
    Et une légère brise arrivait, et Sven ne put retenir un petit soupir. Se collant un peu plus à lui, entourant ses bras autour de son corps, il posait sa tête contre son torse, souriant, écoutant les battements de son cœur.

    "Quel est ton nom ?"
    CODAGE PAR AMATIS

    Take on me


    I bloom just for you
    Come on, baby, play me like a love song Every time it comes on I get this sweet desire, Yeah I bloom, I bloom just for you (c)flotsam.
    avatar
    Re: Nous aurons d'autres soirs. {Jupiter. > le Ven 20 Juil 2018, 16:37
    Oublié ▬ Eau et Air
    Oublié ▬ Eau et Air
    Messages : 8
    Particules : 55

    Fiche personnage
    Crédit avatar: jack de cyphers online
    Energie:
    100/100  (100/100)
    Emploi: Strip-teaser
    nous aurons d'autres soirs


    Chute vertigineuse, vagues caresses des mains toujours liées, tension qui ne cesse de croître, bulle énergétique qui finit par éclater, percée par un rire aussi doux que réconfortant.
    Tu ris toi aussi, Jupiter, tu ris à ces étoiles, tu ris à l'univers, tu ris à l'instant présent, tu ris à ces yeux bleus cachés par des paupières à mis-clos.
    Main qui vient caresser ta joue, tu y blottis ta chair, tes lèvres se scellant en un dernier soupir soulagé, amusé, un soupir de celui dont les seuls soucis se situent dans l'instant présent, dans la ferveur du moment, dans l'emprise du temps qui s'écoule abondamment. Paroles qui couvrent la sobriété du silence religieux de la nuit, tu souris, tu contemples, tu le laisses t'embrasser alors que ses mains t'effleurent, t'éveillent, te réchauffent. Contraste tempéré entre la fraîcheur de l'eau et la chaleur de l'étreinte, il mime tes paroles, te faisant rire de nouveau, légèrement, suavement.
    Non...
    Les mots qui auraient pu suivre se firent étouffer par un nouveau baiser, différent, ardent, un baiser qui crie prends-moi sans pudeur et sans retenue. Tes paumes caressent la chevelure solaire de l'inconnu, effleurent ses oreilles, ses joues, alors que ton corps s'approche, se colle à l'autre, dansant sensuellement sur des intentions osées.
    Soupirs qui séparent les lippes, tu es à bout de souffle lorsqu'il appose sa tête contre ton coeur, douceur candide qui te surprends, qui t'apaise, bien que ton corps éveillé guette impatiemment la reprise des festivités. Ta main vient se loger dans son dos, caressant les tâches de rousseurs et celles d'encre, découvrant la frêle ossature qui tremble légèrement à l'affût du vent. Crainte qui tends tes muscles légèrement, tu réponds finalement à la question posée, te disant qu'il ne s'agit que d'une nuit et que tu ne pourras guère être de nouveau blessé.
    Jupiter.
    Regard qui se porte sur les cieux dégagés, bien que l'instant de visibilité de ta planète tant aimée n'était plus d'actualité.
    Et toi ?
    Banalités échangées entre le bruit des flots, ton sang bouillonnant s'apaise lentement, comme si l'étreinte renversait du miel dans tes veines abîmées.  

    Rien n'équivaut la candeur de l'aventure.
    Contenu sponsorisé